Mai 102006
 

La vigne pousse très vite en ce moment, comme tous les ans au mois de mai.

Les rameaux qui portent les raisins ainsi que ceux qui serviront à la taille l’hiver prochain doivent être soigneusement préservés. Il faut par contre débarrasser la vigne des « pampres » ou « gourmands ». Il y a des pampres à la fois dans la jambe et dans la tête du pied de vigne.

Avant épamprage – après épamprage

L’épamprage répond à plusieurs objectifs :

  • il faut garder la jambe propre pour éviter le mildiou, car lors de fortes pluies, les éclaboussures du sol propagent le champignon et contaminent les jeunes pousses,
  • si on laisse les pampres dans la jambe, le pied de vigne va ressembler à un buisson,
  • si les pampres ne sont pas supprimées dans la tête, le temps de taille est beaucoup plus long l’hiver suivant.
  • dans la tête du pied de vigne, ôter les pampres permet d’aérer le feuillage, les grappes se développent dans un environnement plus favorable,
  • si on ne les supprime pas, les pampres absorbent une partie du courant de sève qui est plus utile dans les fruits et les rameaux principaux.

Pour réaliser un bon épamprage, plusieurs solutions :

  • épamprage chimique de la jambe (non pratiqué sur notre exploitation)
  • épamprage entièrement manuel jambe+tête
  • épamprage mécanique de la jambe, manuel de la tête

Epamprage mécanique de la jambe

Détail de la partie travaillante de la machine à axe longitudinal
(il existe d’autres systémes : lanières à axe vertical ou brosses à axes transverses)

Nous pratiquions l’épamprage entièrement manuel. Depuis deux ou trois ans, nous faisons appel à des entreprises ou louons du matériel pour l’épamprage mécanique de la jambe, cela laisse plus de temps pour bien épamprer les têtes, et supprime la partie du travail la plus pénible pour le dos…

Guillaume épampre la tête

  7 Responses to “L’épamprage : une opération indispensable pour la qualité des raisins”

  1. Merci Maryse, en effet c’est comme la barbe. Si ce n’est pas maîtrisé ça envahit tout 😉

  2. Bonne explication. C’est bien de savoir pourquoi on epampre et comment l’effectuer. Merci

  3. J’épampre aussi…c’est effectivement un travail très physique. Pour lutter contre les mal de dos il m’arrive de faire quelques étirements au bout de rang !
    : ) courage à tous !

  4. Merci, c’est super bien expliqué, ça pourra vachement me servir quand j’irai dans les vignes !
    Super boulot

  5. Super le travail de la vigne! mais c’est dur et très physique. Moi je fais la taille de décembre a mi-avril ; mai et juin j’ébourgeonne (épamprage) et en septembre les vendanges. Je travaille pour quelqu’un ca me plait quand même. Etre dans la nature c’est le top je vois des animaux, des insectes, j’observe bien l’environnement. C’est génial !

  6. Merci Maggie, ravi d’avoir pu être utile !

  7. Super bon article. Juste ce que je voulais.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)