Fév 012010
 

Ce mois de janvier 2010 fut l’un des plus froids des vingt dernières années selon Michel Schneider, ingénieur à la direction de la climatologie à Météo France.
En ce dimanche 31 janvier, cela nous a valu un réveil avec un spectacle féérique. Voici une série de photos qui en témoigne.

Paysage de vignes blanchies par le givre à st Laurent du Bois

Soleil matinal sur un paysage de vignes blanchies par le givre

PS : nous apprécions ces gelées matinales (-8 à -9°C) en cette période de l’année, beaucoup moins au printemps.
Ceux qui se demandent pourquoi peuvent se reporter à cet article du 23 avril 2006.

A suivre, deux macrophotographies où le givre apporte sa touche artistique :

dendrite de glace sur sarment de vigne

Ce sarment de vigne s'est laissé pousser une chevelure dendritique

Givre sur rafle de vigne

La rafle est ce qui reste du raisin une fois les baies récoltées.

Les ceps de vignes eux aussi ont une fin :

Ceps de vigne morts

Après nous avoir donné des raisins pendant de nombreuses années, ces ceps de vigne reposent enlacés

Encore une photo du paysage blanchi par le givre de nos vignes bordelaises :

Givre et brume sur le vignoble de Ballan-Larquette

Une légère brume et un tapis de givre confèrent un aspect inhabituel aux vignes de Ballan-Larquette

Pour finir, narcissique et peu original, voici toutefois un autoportrait du vigneron blogueur dans une allée de vigne recouverte de givre :

Autoportrait du vigneron auteur de ce blog en ombre portée dans une allée de vigne recouverte de givre matinal.

Mon ombre me gênait pour faire des photos, alors zut, autant en tirer parti !

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)